Tenue officielle des Amazones de France

La tenue des Amazones de France est une tenue typiquement française.
Elle se distingue des tenues de vénerie et son port est exclusivement réservé aux adhérentes de l’association.

Cette tenue est directement inspirée des tenues de chasse des XVII et XVIIIème siècles. Le port du grand tricorne justement nommé «tricorne français», la longueur de la jupe (plus longue qu’en Angleterre), la forme cintrée et à basques de la veste et la cravate de chasse sont des héritages directs de la tenue des dames du XVIIIème siècle, elle–même dérivée du costume des officiers cavaliers de l’époque.

Quand porter la tenue des Amazones de France ?

Cette tenue peut être portée aussi bien lors des concours hippiques que lors de présentations et événements où l’association est représentée.

Lors des concours officiels, en dressage notamment, les règles en vigueur pour chaque compétition prévalent pour le harnachement et la coiffe.

Une identité propre : le bleu de France et la devise “Je maintiens”

La veste à basques, inspirée de la tradition équestre française issue du XVIIIème siècle, comporte des parements de velours bleu de France visibles au col, aux manches et aux poches. Ils sont soulignés d’une soutache or. Ce bleu de France est repris sur un gilet simple, sans galon et sans poches.

Associée à la devise “Je maintiens” présente sur les boutons de la veste et du gilet ainsi que sur l’épingle de la cravate, les éléments principaux reflétant l’identité de l’association sont présents. Cette devise est évocatrice du maintien des traditions française et s’ancre dans le présent avec l’attention portée à l’allure générale de la cavalière qui se veut soignée et précise dans ses aides.

La coiffe

Le tricorne à la française est en feutre de laine épais, noir et conçu spécialement pour l’Association, il porte un simple galon noir, sans bouton. Il est également plus haut que le lampion des veneuses.

Le tricorne peut être remplacé par un petit haut de forme et son voile blanc, tous deux hérités du romantique XIXème siècle. Le voile blanc malicieusement surnommé «suivez moi, jeune-homme ! » par les élégantes avait une longueur directement proportionnel à la modestie de la cavalière.

Dans tous les cas, les cheveux sont attachés et regroupés dans une fine résille noire.

La jupe

La jupe en drap noir recouvre et descend un peu sous le pied gauche de la cavalière, elle est de ce fait plus longue que la jupe anglaise.

Le cheval possède également sa tenue officielle !

Lorsque le cheval représentera l’Association des Amazones de France, il portera le harnachement de parade sera le suivant :
– un tapis de selle blanc ou bleu de France avec le logo de l’association sur le quartier droit
– sur les 4 membres, des bandes de polos blanches
– une rosace de frontal blanche
– un collier de chasse blanc avec fleur de lys or sur le centre du poitrail.

Pour parfaire l’ensemble, la crinière et la queue seront tressées.